Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le comité référendaire aurait reçu près d'un demi-million de francs (archives).

KEYSTONE/AP/Julie Jacobson

(sda-ats)

Le comité référendaire contre la loi sur les jeux d'argent bénéficie d'un soutien financier de la part d'entreprises de jeux ou de paris en ligne. Andri Silberschmidt, président des Jeunes libéraux-radicaux, a confirmé à l'ats une information du Matin.

Il s'agit de sociétés comme Poker Stars, Interwetten et Bwin, a confié mardi M. Silberschmidt, sans pouvoir articuler le montant reçu. Membre de la direction de l'agence CR Kommunikation mandatée par le comité, Patrick Marty évoque une enveloppe d'environ 500'000 francs.

Le comité "contre la censure et le verrouillage d'Internet" est constitué des Jeunes PLR, UDC et Vert'libéraux. Il combat la nouvelle loi sur les jeux d'argent, qui veut notamment interdire l'accès aux sites étrangers à partir de la Suisse.

Deux autres comités référendaires s'y opposent: l'un est formé des Jeunes Verts, l'autre est un comité parlementaire interpartis. Si certains de leurs arguments divergent, tous trois se battent pour la liberté d'Internet, assurent-ils. Les défenseurs de l'économie numérique soutiennent également le référendum.

Les comités doivent recueillir 50'000 signatures d'ici au 18 janvier. Si le texte aboutit, les Suisses pourraient se prononcer sur la loi sur les jeux d'argent en juin 2018, ont-ils indiqué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS