Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un père et une mère ont été condamnés vendredi en France respectivement à 30 et 20 ans de réclusion pour le meurtre de leur enfant, décédée sous les coups à l'âge de 20 mois. Le bébé avait été retrouvé enterré en forêt de Fontainebleau près de Paris.

Les deux parents âgés de 29 ans sont restés impassibles à l'énoncé du verdict devant la cour d'assises de Seine-et-Marne. Les avocats n'ont pas commenté la décision. Ils disposent de dix jours pour faire appel.

Le corps de la fillette avait été découvert emballé dans des sacs-poubelles, enterré dans la forêt de Fontainebleau, début 2013, plus d'un an après sa mort.

Dans son réquisitoire, le procureur avait estimé que les parents étaient 'main dans la main", que "leurs doigts se sont croisés pour faire un poing qui a frappé les enfants", parlant d'un "couple pathologique". La mère a été décrite comme une "victime soumise", le père comme un "écorché vif", reconnaissant ne pas avoir eu "un passé des plus glorieux".

Services sociaux en cause

La fillette, Inaya, avait été placée une première fois dans une famille d'accueil à l'âge de trois semaines, alors que sa mère l'allaitait encore, sur ordonnance d'un juge des enfants de la ville de Melun, où la famille s'était établie après avoir erré plusieurs mois dans d'autres villes de province "pour fuir les services sociaux".

Le fils aîné du couple avait été également placé pour une courte période à l'automne 2009, après des coups donnés par son père, condamné alors à six mois de prison ferme.

Les services sociaux ont été mis en cause durant le procès pour avoir cru sur parole des parents décrits comme manipulateurs, qui avaient finalement récupéré leurs enfants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS