Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ce crucifix en bois sculpté par Michel-Ange a retrouvé l'église Santo Spirito de Florence.

KEYSTONE/EPA ANSA/MAURIZIO DEGL'INNOCENTI

(sda-ats)

Un crucifix en bois sculpté par Michel-Ange à l'âge de 18 ans a retrouvé mardi l'église Santo Spirito de Florence. L'artiste le lui avait offert pour remercier les prêtres de leur accueil.

En 1493, après la mort de son premier mécène Laurent de Medicis, Michel-Ange a passé un an chez les Augustiniens de Florence, vivant et priant avec eux tout en étudiant l'anatomie sur les corps de l'hôpital dont ils avaient la charge.

Il leur a laissé ce Christ en croix entièrement nu d'environ 1,40 m. Longtemps considéré comme perdu, il a finalement été retrouvé dans les années 1960 dans un couloir du couvent, tellement repeint qu'il en était méconnaissable.

L'oeuvre trône désormais au milieu de l'ancienne sacristie de l'église, dans un somptueux clair-obscur et suspendue à un câble pour permettre aux visiteurs de l'admirer sous tous les angles.

"Le quartier de Santo Spirito, avec sa basilique extraordinaire, est un lieu à protéger et à faire vivre", a expliqué Simonetta Brandolini d'Adda, présidente de Friends of Florence, une association qui a participé à l'installation de "ce Christ si serein et sublime".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS