Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Suisse de 45 ans est accusé d'avoir pénétré une centaine de fois chez des femmes et d'avoir volé ou découpé des sous-vêtements. L'homme n'a reconnu qu'une poignée de cas. Il a comparu vendredi devant le tribunal criminel de Lucerne.

Entre 1999 et 2014, le harceleur présumé aurait commis une centaine de vols par effraction ou introduction clandestine, indique l'acte d'accusation. Il y a également eu une tentative d'incendie intentionnel. Il dérobait principalement des sous-vêtements et des objets personnels, comme des photos, des bijoux et des chaussures.

Ses victimes, dont le nombre n'a pas été précisé, étaient principalement des jeunes femmes célibataires. Le prévenu est entré chez chacune à plusieurs reprises, les observait et les harcelait anonymement par téléphone.

Démasqué par les voisins

L'homme a été démasqué en mars 2014. Il avait pénétré plusieurs fois chez ses voisins. Ceux-ci ont alors installé une caméra de surveillance. A l'intrusion suivante, ils ont dénoncé l'homme à la police.

Les délits commis avant novembre 2000 sont prescrits. Le prévenu a reconnu moins de dix intrusions. Selon la procureure en charge du dossier, 80 des cas peuvent lui être attribués sans ses aveux.

Le montant de ses vols se chiffre à 200'000 francs. Les dégâts eux se montent à 38'000 francs.

La procureure a requis une peine de cinq ans de prison ferme que le prévenu pourrait tout au plus purger sous forme de mesure ambulatoire. Elle a insisté sur la lourde responsabilité du prévenu. Certaines de ses victimes ont été traumatisées.

Excuses

La défense demande pour sa part une peine privative de liberté d'un an et demi. Lors de l'audience, l'avocat du prévenu a mis en cause les preuves présentées par le Ministère public.

Le prévenu s'est quant à lui excusé. Il a affirmé regretter les bêtises qu'il a commises. Il n'était pas conscient de ce qu'il faisait subir à ses victimes. Le jugement devrait tomber la semaine prochaine, mais sera publié ultérieurement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS