Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Omega European Masters de Crans-Montana a réussi son passage en juillet. Une date à laquelle le tournoi veut s'installer durablement, même si l'avenir reste flou.

Seule assurance jusqu'ici, l'épreuve sera organisée en... septembre en 2016, comme cela a été le cas ces dernières années. En cause: l'arrivée du golf aux JO de Rio, qui va chambouler le calendrier l'été prochain. "Nous n'avons pas d'autres solutions que de revenir en septembre. Mais ensuite, nous avons clairement l'objectif de retrouver une date en juillet", a affirmé Yves Mittaz, le directeur du tournoi.

Mais rien ne sera simple alors que la planète golf va au-devant de grands bouleversements. "Le décalage devient de plus en plus important avec un Tour américain aux moyens financiers colossaux. Cela ne laisse que deux options aux autres circuits: s'unir pour concurrencer les tournois disputés aux Etats-Unis ou se faire absorber par le Tour américain pour former un circuit mondial", a noté Yves Mittaz.

"Selon moi, de tels changements sont attendus d'ici 3 à 4 ans. Tout le défi pour Crans-Montana consiste à se placer le mieux possible pour participer à cette évolution, et ainsi faire partie à l'avenir des meilleurs tournois d'Europe, voire du monde", a-t-il relevé. Pour y parvenir, l'European Masters peut notamment s'appuyer "sur son environnement privilégié et son histoire", a estimé son directeur, avant d'ajouter: "Cet endroit est unique au monde, et je peux vous assurer que les joueurs sont heureux d'être à Crans-Montana."

Concernant l'édition 2015, Yves Mittaz a relevé que le test d'un tournoi en juillet s'était avéré concluant. "Nous avons pu attirer des joueurs que nous n'aurions pas pu avoir en septembre", a-t-il rappelé, faisant notamment référence à des golfeurs du calibre de Sergio Garcia, Lee Westwood, Patrick Reed ou Victor Dubuisson. "Le public est par ailleurs resté fidèle au rendez-vous, puisque nous sommes proches du record de 2011 (réd: 54'100 spectateurs à l'époque sur toute la semaine)", a-t-il noté.

ATS