Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Suisses sont montés sur le podium aux Six Heures d'Austin. Neel Jani (2e) et Sébastien Buemi (3e) ont eu droit aux accessits, sans toutefois pouvoir jouer la victoire.

Ce dénouement a été particulièrement amer pour Neel Jani, qui était le pilote le plus rapide du week-end au Texas. Auteur de la pole position, la Porsche du Seelandais, qui était associé à l'Allemand André Lotterer et au Britannique Nick Tandy, a dû céder sa première place à quelques tours de l'arrivée sur consigne d'équipe. Objectif, permettre à l'autre Porsche du trio Timo Bernhard/Brendon Hartley/Earl Bambe de s'imposer et de prendre le large au championnat du monde.

Cet été déjà, sur le Nürburgring, Neel Jani et ses coéquipiers avaient dû laisser la victoire à l'autre Porsche. La faute à leur abandon aux 24 Heures du Mans, qui leur a fait perdre toute chance de titre mondial et qui a poussé le constructeur allemand à favoriser son autre équipage.

Arrivée avec une vingtaine de secondes de retard, la Toyota de Sébastien Buemi a complété le podium à Austin. Le Vaudois, qui faisait équipe avec le Français Stéphane Sarrazin et le Japonais Kazuki Nakajima, a donné du fil à retordre aux Porsche. De bon augure pour la prochaine course, à domicile pour Toyota, sur le circuit de Fuji le 15 octobre.

Au championnat du monde toutefois, Sébastien Buemi n'a quasiment plus aucune chance de l'emporter. A trois courses du terme de la saison, le Vaudois accuse 51 points de retard sur le trio Bernhard/Hartley/Bamber.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS