Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un homme de 27 ans a été exécuté mercredi au Texas, dans le sud des Etats-Unis, par injection létale pour le meurtre d'un policier en 2009. Il n'avait pas fait appel de sa condamnation, car il souhaitait mourir, ont indiqué des médias locaux et des responsables.

Son décès a été prononcé à 18h31 locales (01h31 jeudi en Suisse) à la prison d'Huntsville, a indiqué le porte-parole du département de justice pénale du Texas.

Le détenu avait été condamné pour le meurtre en 2009 d'un lieutenant de police lors d'une course-poursuite. Il n'avait pas fait appel, car il souhaitait être exécuté en guise de repentance, a rapporté la chaîne de télévision KWTX. Peu avant l'injection létale, le condamné a exprimé dans un communiqué ses regrets pour son acte et ses répercussions sur ses proches et ceux de la victime.

Cette exécution est la 10e de l'année au Texas, l'Etat américain qui exécute le plus, selon le centre d'information sur la peine capitale (DPIC).

Le jeune homme est le 528e condamné exécuté au Texas depuis le rétablissement de la peine de mort aux Etats-Unis par la cour suprême en 1976. Le Texas est l'Etat qui détient le record du nombre d'exécutions aux Etats-Unis.

ATS