Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un détenu du pénitentier de Sion n'a pas goûté bien longtemps à la liberté après son évasion samedi un peu avant 10h00. Il n'a pu fuir que jusqu'à Bex (VD), où il a perdu la maîtrise de la voiture volée devant la prison, suite à une manoeuvre de la police.

En détention provisoire dans le cadre d'une affaire de vols en bande et de recel, ce requérant d'asile tunisien de 22 ans a sauté sur le mur d'enceinte distant de plusieurs mètres du toit de la prison où il était parvenu à se hisser. Il s'est alors laissé glisser vers l'extérieur et a volé une voiture qui se trouvait, clefs au contact, à proximité du pénitencier.

Aussitôt l'alerte intercantonale a été donnée et un important dispositif mis en place, a indiqué la police valaisanne dans un communiqué. Le véhicule volé a rapidement été repéré sur l'autoroute à la hauteur de St-Maurice en direction du canton de Vaud.

Six patrouilles de police

Pas moins de six patrouilles de police, valaisanne, vaudoise et de l'Entente des polices municipales du Chablais (EPOC), l'ont pris en chasse. L'individu a pu forcer un barrage à la sortie de l'autoroute à Bex puis a traversé à très vive allure la ville en direction d'Ollon.

Dans une rectiligne, la voiture de l'EPOC a pu devancer le véhicule du fuyard et l'obliger à s'arrêter, précise la police. Lors de cette manoeuvre, le conducteur en fuite a quitté la chaussée pour finir sa course au bord de la chaussée, véhicule retourné sur le toit. Il a alors pu être appréhendé, précise la police.

Il est apparu que le fuyard était blessé, notamment aux deux jambes. Il n'a toutefois pas été possible à ce stade de déterminer la cause des blessures, survenues lors de l'évasion ou de l'accident.

ATS