Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Georges Kiejman, un des avocats de Roman Polanski, a qualifié de "chantage" les accusations de l'actrice Charlotte Lewis contre le cinéaste. Il a relevé qu'en 1999, elle avait déclaré l'avoir "séduit à 17 ans" dans un entretien avec "News Of the World".
"J'ai toujours perçu un chantage derrière la déposition de Charlotte Lewis contre Roman Polanski", a déclaré Me Kiejman sur RTL. "On en a la confirmation parce qu'elle-même avait oublié le long entretien qu'elle avait accordé à un journal, 'News Of the World', où elle décrit en quelque sorte sa carrière de call girl commencée à l'âge de 14 ans", poursuit l'avocat.
Dans cet entretien, l'actrice "précise au passage que c'est elle qui a séduit à 17 ans Roman Polanski, bien inutilement puisqu'il lui avait offert le rôle qu'elle a interprété dans +Pirates+", sorti en 1986, poursuit-il.
Charlotte Lewis, 42 ans, a accusé, en plein Festival de Cannes, le cinéaste franco-polonais d'avoir "abusé sexuellement" d'elle au début des années 1980 alors qu'elle avait 16 ans.
Selon l'avocat, le cinéaste "va bien, il tient le coup". Mais il est "affecté par le fait qu'il ne peut pas sortir" de son chalet de Gstaadt (BE) où il est assigné à résidence dans l'attente d'une éventuelle extradition. Il avait été arrêté en septembre dernier sur mandat américain pour une affaire de "relations sexuelles illégales" avec une mineure survenues en 1977.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS