Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La nuit de la Saint-Silvestre avait été marquée par des agressions sexuelles en masse dans et autour de la gare centrale de Cologne (archives).

KEYSTONE/EPA DPA/MARIUS BECKER

(sda-ats)

La police a arrêté mercredi à Kreuzlingen (TG) l'un des principaux suspects des agressions sexuelles du réveillon du Nouvel-An à Cologne (D). Le jeune homme âgé de 19 ans venait de commettre un vol à l'étalage dans un supermarché de la ville voisine de Constance (D).

Le suspect se trouve en détention en Thurgovie en vue de son extradition vers l'Allemagne, indique jeudi la police de Constance. Mercredi, il a volé des cigarettes et des produits alimentaires dans un centre commercial de la ville frontalière allemande, accompagné d'un complice âgé de 24 ans, avant de prendre la fuite en direction de Kreuzlingen.

Un vigile les a suivis à pied jusqu'à la frontière avant d'avertir la police de Constance, lorsque les deux jeunes hommes ont pénétré sur le sol suisse. Flanqués de gardes-frontière suisses, des policiers de Constance ont alors mis la main peu après sur les deux suspects à Kreuzlingen.

Un des principaux auteurs

L'un des gardes-frontière a rapidement reconnu le jeune homme de 19 ans. Ce dernier était en effet placé sous mandat d'arrêt européen. Il est suspecté d'être l'un des principaux auteurs des agressions sexuelles massives commises durant le réveillon du Nouvel-An à la gare de Cologne. L'homme a été remis à la police thurgovienne dans l'attente de son extradition.

Selon un porte-parole du canton de Thurgovie, le deuxième jeune homme, dont la nationalité n'a pas été précisée, a sans doute été libéré, car la valeur du vol commis en Allemagne n'est que de 24 euros, et il ne faisait pas l'objet d'un mandat de recherche allemand.

Plus de 1500 délits

Au total, rien qu'à Cologne, les enquêteurs ont recensé plus de 1500 délits, dont de très nombreuses agressions sexuelles mais aussi des viols. Ce soir-là, sur le parvis de la gare de Cologne, des femmes étaient devenues des proies sexuelles pour des jeunes migrants éméchés.

La plupart des 120 suspects identifiés sont originaires d'Algérie ou du Maroc. Certains sont arrivés récemment en Allemagne, d'autres sont présents depuis plusieurs années. En février, le chef de la police locale avait reconnu que la plupart des auteurs pourraient ne jamais être retrouvés.

ATS