Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

London - Le "Sunday Telegraph" a publié un mémo du ministère britannique des Affaires étrangères conseillant au pape de lancer sa propre marque de préservatifs, lors de sa visite en septembre. Londres a qualifié le texte de "stupide" et présenté des excuses embarrassées au Vatican.
Le document officiel, publié dans le journal dominical, dressait une liste de mesures visant à faire du déplacement de Benoît XVI, du 16 au 19 septembre, une "visite idéale". Il recommandait ainsi au Saint Père de bénir un mariage homosexuel et d'ouvrir une clinique pratiquant des avortements.
Le mémo est accompagné d'une note précisant que ces idées ont été lancées lors d'une réunion de réflexion et que certaines sont "tirées par les cheveux".
Le Foreign Office a aussitôt présenté ses excuses au Vatican, précisant que le fonctionnaire responsable de cette bévue, un jeune employé, a été muté. "Il s'agit clairement d'un document stupide qui ne représente en aucun cas la position du Foreign Office ni du gouvernement britannique", a assuré le ministère.
Le ministre des Affaires étrangères David Miliband est "horrifié" par le texte, selon ses services, et l'ambassadeur britannique au Vatican a rencontré plusieurs responsables du Saint Siège afin de faire part des regrets de Londres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS