Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cannes - Le Grand Prix de la Semaine internationale de la critique a été décerné jeudi soir à Cannes à "Armadillo". Ce documentaire sur la guerre en Afghanistan a été réalisé par le Danois Janus Metz.
C'est la première fois depuis 20 ans qu'un documentaire est sélectionné dans cette section parallèle du Festival de Cannes qui récompense des premiers et deuxièmes films. Projeté dimanche, "Armadillo", du nom d'une base de la Force internationale de l'Otan (Isaf), dans la province du Helmand, dans le sud de l'Afghanistan, suit au plus près le parcours de jeunes engagés danois.
Avec sa photographie soignée et sa riche bande sonore, ce documentaire a la facture d'une fiction. Mais c'est bien de la réalité qu'il s'agit, celle de Rasmus, Mads ou Daniel, débarqués de leur Danemark natal dans un paysage d'un autre temps pour vivre pendant quelques mois "une aventure excitante" et faire l'expérience de l'amitié virile.
Leur mission est d'assurer la sécurité des populations civiles en empêchant la progression des talibans. Mais au fur et à mesure que leurs sorties se font plus dangereuses, que les blessés et les morts s'accumulent et que le fossé se creuse avec des villageois pris en tenaille entre les deux camps, le cynisme les gagne.
Ce documentaire a suscité un vif débat politique au Danemark en raison notamment d'une scène où les soldats affirment avoir "liquidé" cinq talibans blessés lors d'une mission. L'ouverture d'une enquête sur une éventuelle violation des lois de la guerre a été demandée par le chef d'état-major des armées.
Le Grand Prix de la Semaine de la critique est décerné par la presse qui vote à l'issue de la projection des sept films en lice. Il est doté de 5000 euros.
Egalement remis dans le cadre de la Semaine de la critique, le prix de la Société des auteurs-compositeurs dramatiques (SACD) est revenu au Vietnamien Phan Dang Di pour "Bi, don't be afraid". Le Grand Prix Canal+ du meilleur court métrage a été attribué à "Berik", d'un autre Danois, Daniel Joseph Borgman.
Créée en 1962, la Semaine de la critique a accueilli des réalisateurs tels que Ken Loach ou Alejandro Gonzalez Inarritu, tous deux en lice pour la Palme d'Or cette année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS