Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un double attentat-suicide à la bombe contre un café de Tripoli, dans le nord du Liban, a fait sept morts et 36 blessés samedi, a rapporté l'agence de presse officielle libanaise. Ce café se situe dans le quartier de Djabal Mohsen, peuplé majoritairement d'alaouites, selon l'agence.

Le deuxième kamikaze a fait exploser sa charge alors que des soins étaient prodigués aux victimes de la première explosion.

Tripoli est ces dernières années régulièrement le théâtre de heurts meurtriers entre les sunnites du quartier de Bab el-Tebbaneh, partisans de la rébellion syrienne, et les alaouites de Djabal Mohsen qui soutiennent le régime de Bachar al-Assad.

Depuis octobre, l'armée libanaise s'est déployée en force dans cette ville côtière, arrêtant des centaines de personnes pour tenter de mettre un terme aux violences.

Le Liban, sous tutelle syrienne durant une trentaine d'années, est profondément divisé: alaouites et chiites du Hezbollah, partisans du président syrien Bachar al-Assad, s'opposent aux sunnites qui penchent du côté de l'opposition.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS