Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Tournée des Quatre-Tremplins se jouera entre le Polonais Kamil Stoch et l'Allemand Richard Freitag. Avec avantage au premier nommé.

Stoch s'est en effet imposé lundi à Garmisch-Partenkirchen, deux jours après sa victoire en ouverture à Oberstdorf. Et tout comme lors du premier concours, il a devancé Freitag, de près de 8 points cette fois: 283,4 pts contre 275,8, grâce à des sauts de 135,5 et 139,5 m. Il devient du même coup le premier Polonais à s'imposer dans la longue histoire des épreuves à Garmisch, depuis 1953. Le fait que même son illustre compatriote Adam Malysz ne soit jamais parvenu à gagner sur ce tremplin souligne la qualité des performances de Stoch, tenant du titre sur la Tournée et par ailleurs double champion olympique à Sotchi.

Le protégé de Stefan Horngacher - le coach autrichien qui a sorti le sauteur polonais du trou après sa décompression post-olympique - domine notamment grâce à son style inimitable. Imperturbable en vol, il a obtenu des notes moyennes de 19,5 pts. Et empêché par la même occasion les 21'000 spectateurs d'assister à un triomphe d'un des leurs, qu'ils attendent depuis 16 ans. Sven Hannwald avait été en effet le dernier Allemand à l'emporter à Garmisch, en 2002.

Richard Freitag, le numéro 1 mondial, doit donc encore patienter sur cette Tournée. Peut-être, du reste, que son heure ne viendra pas, tant Stoch plane actuellement. Mais avant les deux étapes autrichiennes d'Innsbruck (le 4 janvier) et de Bischofshofen (le 6), le suspense sera de mise entre les deux hommes.

Freitag peut compter sur sa régularité. Il a signé dimanche son 7e podium d'affilée en Coupe du monde, égalant ainsi la meilleure marque de... Simon Ammann, mais loin du record de 13 podiums de Janne Ahonen.

Ammann, bien sûr, était le grand absent de ce concours, d'un point de vue helvétique. Resté sur le carreau après sa 51e place en qualifications, le St-Gallois a laissé à Gregor Deschwanden le soin de défendre les couleurs suisses. Le Lucernois n'a pas soulevé l'enthousiasme: 30e au final, il s'est qualifié de justesse pour la seconde manche, où il n'a rien pu faire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS