Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jamie Andrew grimpe à l'aide de prothèses.

KEYSTONE/AP Courtesy of Jamie Andrew

(sda-ats)

L'Ecossais Jamie Andrew, amputé des jambes en dessous des genoux et des bras en dessous des coudes, a réussi le 4 août dernier l'ascension du Cervin (4478 mètres). Il était accompagné de deux guides.

"J'espère que cela montre que l'on peut dépasser ses rêves, mais il ne faut pas pour autant se mettre en danger, seulement avancer sur le plan mental, physique et émotionnel", a déclaré à l'AFP l'alpiniste. Equipé de prothèses, il a mis six heures pour l'ascension, et six heures trente pour redescendre, soit cinq heures de plus que le temps moyen.

Jamie Andrew, qui a fêté son 47e anniversaire la veille de son exploit, a reconnu ne pas pouvoir prouver qu'il est le premier amputé des quatre membres à réaliser cet exploit. Il a été amputé après avoir été pris dans une tempête et avoir subi des gelures, il y a 17 ans, dans le massif du Mont Blanc (F). Son compagnon de cordée, lui, y a laissé la vie.

Des collines d'Ecosse au Cervin

L'Ecossais a néanmoins continué à vouloir grimper. "Mais je n'aurais jamais rêvé pouvoir escalader le Cervin, mon premier but était les collines d'Ecosse", raconte-t-il. Pourtant, en 2004, il a réalisé l'ascension du Kilimandjaro (5895 mètres) et quelques sommets alpins.

Il s'est entraîné pour le Cervin pendant cinq ans. En 2014, il avait presque réussi, mais a dû renoncer à 250 mètres du sommet. "Le Cervin est vraiment la montagne la plus difficile" qu'il ait escaladée, a-t-il dit. D'autres défis suivront, selon lui.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS