Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancien président de la fédération du Nicaragua de football Julio Rocha a accepté vendredi d'être extradé dans son pays d'origine, a indiqué vendredi l'Office fédéral de la justice (OFJ). Il pourrait toutefois être livré aux Etats-Unis.

Le 10 août 2015, l’ambassade du Nicaragua à Berne avait transmis à l’OFJ une demande formelle d’extradition concernant cet ancien responsable de la FIFA, a indiqué à l'ats le porte-parole Folco Galli. Cette dernière a été acceptée vendredi, sous réserve que les Etats-Unis ne demandent pas à être prioritaires.

Les autorités américaines peuvent en effet céder la priorité au Nicaragua. Dans le cas contraire, l’OFJ devra se prononcer formellement sur la question de la priorité.

Le Nicaragua, tout comme les Etats-Unis, soupçonnent M. Rocha d'avoir abusé de sa fonction pour s'enrichir personnellement, a précisé M. Galli.

En mai dernier, neuf hauts dirigeants du football ont été inculpés pour corruption aux Etats-Unis. Parallèlement, sept personnes, dont Julio Rocha, ont été arrêtées à Zurich.

ATS