Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Cour pénale internationale (CPI) a acquitté mardi l'ancien chef de milice congolais Mathieu Ngudjolo Chui de crimes contre l'humanité et crimes de guerre, faute de preuves suffisantes. Le procureur pourrait interjeter appel.

Les juges n'ont pas pu conclure, au vu de l'ensemble des éléments de preuves, que "l'accusé était le chef des combattants Lendu ayant participé à l'attaque de Bogoro le 24 février 2003", un village dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a déclaré le juge Bruno Cotte à La Haye, siège de la CPI.

La chambre de première instance de la CPI a souligné que "la démarche qu'elle a entendu adopter ne signifie en aucun cas, pour elle, que des crimes n'auraient pas été commis à Bogoro le 24 février 2003.

De même, elle précise que "le fait de déclarer qu'un accusé n'est pas coupable ne veut pas nécessairement dire que la Chambre constate son innocence".

Les juges ont ordonné en soirée la libération de M. Ngudjolo, malgré une demande de maintien en détention de la part du procureur. Celui-ci souhaite faire appel de l'acquittement et de la remise en liberté. Si ce recours est accepté, M. Ngudjolo, 42 ans, pourrait rester détenu jusqu'à la conclusion du procès en appel.

Kinshasa prend acte

"Le gouvernement (de RDC) ne peut que prendre acte d'une décision de justice. Nous n'avons pas à commenter dans un sens ou dans un autre", a réagi Kinshasa.

Ancien dirigeant présumé du Front des nationalistes et intégrationnistes (FNI), une milice congolaise, Mathieu Ngudjolo était accusé d'avoir voulu "effacer totalement" la population du village de Bogoro.

Selon l'accusation, des combattants des ethnies Lendu et Ngiti du FNI, en collaboration avec des hommes de la Force de résistance patriotique en Ituri (FRPI), une autre milice, avaient attaqué le village. Les assaillants avaient "utilisé des enfants soldats, tué plus de 200 civils et violé des femmes, des filles et des femmes âgées".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS