Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un facteur argentin a été placé en détention en Patagonie: l'homme avait plus de 19'000 lettres à son domicile jamais délivrées. Coupable "d'appropriation indue de correspondance", il n'avait pas répondu aux convocations de la justice (image symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Un facteur argentin de 47 ans a été placé en détention lundi en Patagonie pour purger une peine d'un an de prison, a indiqué la police fédérale à l'AFP. Les enquêteurs avaient découvert à son domicile plus de 19'000 lettres timbrées jamais délivrées.

Les faits remontent à 2009, mais le facteur de Puerto Madryn, port de Patagonie bien connu des touristes qui viennent y observer les baleines australes, n'a été condamné qu'en 2015 à un an de prison avec sursis, pour "appropriation indue de correspondance". Une décision confirmée en appel.

Si Manuel Gutiérrez avait répondu aux convocations de la justice, il aurait échappé à une incarcération. Mais comme le facteur a fait la sourde oreille aux courriers du tribunal, la justice a transformé sa condamnation en peine de prison ferme et lancé un mandat d'arrêt contre lui.

Interpellé vendredi par des policiers sans opposer de résistance, il a été conduit à la prison de Rawson, dans la province de Chubut, dans le sud de l'Argentine. Lundi soir, Manuel Gutiérrez devait passer sa première nuit dans cet établissement, un lieu de triste mémoire en Argentine car 16 de ses pensionnaires avaient été exécutés par des militaires argentins en 1972.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS