Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Téhéran - L'Iran a créé un fonds de huit millions de dollars pour mener des recherches "sérieuses" dans le domaine de la fusion nucléaire, a annoncé le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA). Téhéran a l'intention de construire un réacteur expérimental de fusion nucléaire.
Ali Akbar Salehi a précisé que cette mission avait été lancée il y a près de 30 ans. "Mais aujourd'hui, la recherche dans la fusion a été lancée sérieusement", a dit M. Salehi. Au moins 50 personnes ont été recrutées dans le cadre de cette recherche.
"Il faudra 20 à 30 ans avant que le processus puisse être commercialisé, mais nous devons utiliser toutes les capacités du pays pour impulser la vitesse nécessaire à la recherche sur la fusion".
"Des études sont en cours sur la faisabilité d'un plan national intitulé +Concevoir et construire un réacteur expérimental et une centrale de fusion nucléaire+", a indiqué pour sa part Asghar Sedighzadeh, à la tête du Centre de recherche sur la fusion nucléaire.
"Il nous faut deux ans pour boucler les études sur la construction et dix ans de plus pour concevoir et construire le réacteur", a dit M. Sedighzadeh.
La fusion nucléaire a été longtemps présentée comme la source d'énergie la plus économique, propre et durable pour l'avenir. Mais, malgré les recherches conduites dans le monde depuis les années 1950, aucune application industrielle de la fusion à la production d'énergie n'a encore abouti.
L'énergie nucléaire peut être libérée de deux façons, en cassant des noyaux atomiques lourds, la fission, ou en fusionnant des noyaux très légers, la fusion.
Si la fission est contrôlée depuis longtemps pour la production d'électricité, ce n'est pas encore le cas de la fusion. Cette réaction est difficile à obtenir puisqu'il faut fusionner deux noyaux atomiques qui ont tendance à se repousser.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS