Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 180 secouristes et officiers de police sont à la recherche du garçon de sept ans.

KEYSTONE/AP Kyodo News

(sda-ats)

Les secouristes ont intensifié lundi leurs recherches sur l'île d'Hokkaido, dans le nord du Japon. Ils cherchent un garçon de sept ans laissé seul en forêt par ses parents il y a trois jours, pour le punir.

Ce sont eux qui ont signalé sa disparition à la police samedi. Ils ont, dans un premier temps, affirmé qu'il s'était perdu lors d'une randonnée à la montagne. Les parents sont ensuite revenus sur leurs propos et ont avoué avoir voulu réprimander leur fils en l'abandonnant.

Samedi, l'enfant, sa soeur aînée et leurs parents se promenaient lorsque le couple a perdu patience face au comportement du garçon. Ce dernier jetait des pierres à des voitures et des passants, ont rapporté la police japonaise et des médias locaux.

Sur le trajet du retour, les parents ont fait sortir Yamato de leur voiture et l'ont laissé en bord de route en pleine forêt. Ils ont poursuivi leur chemin sur une distance de quelque 500 mètres.

"Ils ont dit qu'ils étaient revenus sur le site immédiatement. Mais que le garçon n'était plus à l'endroit où ils l'avaient laissé", a rapporté un porte-parole de la police locale.

Présence d'ours

Mitsuru Wakayama, un représentant de la localité de Nanae, a exprimé son inquiétude quant au sort du garçon dans une zone montagneuse "où peu de personnes et de voitures passent". Et de rajouter qu'il n'est pas "surprenant" d'y croiser des ours.

L'étendue des recherches a été élargie lundi avec la mobilisation de 180 secouristes et officiers de police. Ils sont accompagnés de brigades canines et équestres.

Le père de Yamato a confié son désarroi à la télévision. L'homme s'est excusé dans le même temps de causer des ennuis à tant de personnes.

ATS