Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Frappés par une gastro-entérite, les Genevois ont été héroïques pour égaliser à 1-1 dans leur série de demi-finale face à Zurich en gagnant 6-3. Victorieux de Berne 6-2, Davos a fait le break.

En 1997 lors du cinquième match de la finale NBA, Michael Jordan a disputé l'un des matches les plus mémorables de sa carrière que l'on connaît sous le nom de "The Flu Game" ou le match de la grippe en français. Transpirant et en position foetale la nuit précédant le cinquième acte de la finale, le plus grand joueur de l'Histoire avait offert la victoire à ses Chicago Bulls 90-88 en réussissant 38 points. Presque dix-huit ans plus tard, Genève-Servette a imité le Maître.

On annonçait huit malades côté genevois en plus de l'absence de Taylor Pyatt. Les dix premières minutes de jeu ont été logiquement à l'avantage des Zurichois, mais le tiers initial s'est terminé sur la marque de 4-0 en faveur des locaux! L'édifice zurichois s'est effondré 94 secondes. Tout a commencé par un but gag de Romain Loeffel à la 11e. Depuis son camp et avant la ligne bleue genevoise, le défenseur a balancé un tir en direction de la cage de Flüeler. Le puck a touché un patin zurichois et trompé l'infortuné portier. Les Genevois ont doublé la mise à la 12e après seulement cinq secondes de jeu de puissance. Excédé par la performance de son gardien titulaire, Marc Crawford a choisi de le remplacer par Leimbacher. Mauvaise pioche puisque l'ancien cerbère d'Olten n'a tenu que 19 secondes. Le temps de laisser passer un lancer de Bezina.

Complètement déboussolés, les Lions ont sombré en encaissant le 4-0 à la 17e sur une offrande de Picard pour Rod à la suite d'une grossière erreur des Zurichois en phase offensive. Les Alémaniques ont tout de même eu suffisamment de caractère pour revenir à 5-3 à la 50e. Mais pas question pour les Aigles de lâcher leur proie. Et à la 59e, Jeremy Wick a pu sceller le score sur un contre parfaitement exécuté. Rendez-vous samedi à Zurich pour un acte III qui ne manquera pas de sel.

Davos fait le break

Le but de Guerra en prolongation mardi à Berne a visiblement eu un effet très bénéfique sur le moral davosien. Offensifs comme toujours cette saison, les Grisons ont ridiculisé les Ours 6-2. Après 26 minutes de jeu, les joueurs d'Arno del Curto menaient déjà 4-0. Il y eut certes une réaction bernoise avec deux buts entre la 27e et la 35e, mais l'écart était trop important pour la troupe de Guy Boucher. Lindgren et compagnie en ont profité pour démarrer le troisième tiers comme des avions en marquant à deux reprises histoire d'être sûrs que les Ours étaient définitivement sous anesthésie. Ce deuxième succès permet au club le plus titré de Suisse de faire le break et de mener 2-0 dans la série.

Le deuxième acte du play-out entre Ambri-Piotta et Rapperswil a tourné à l'avantage des Saint-Gallois (3-2). Ces derniers, menés 2-1 après le but de Steiner à la 35e, ont égalisé à la 36e avant d'inscrire le but décisif à la 51e par l'intermédiaire de Pedretti. Extrêmement concentrés et malgré l'absence de Niklas Persson, malade, les joueurs d'Anders Eldebrink ont une fois encore démontré qu'ils seraient des combattants valeureux dans cette série des moins bonnes équipes de LNA.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS