Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Un juriste genevois se déplaçant en chaise roulante demande des comptes à easyJet. Andres Perez estime avoir été traité de façon inégale par la compagnie aérienne à bas prix, qui lui a demandé d'être accompagné pour pouvoir embarquer sur l'un de ses avions.
"Je demande que cette inégalité soit supprimée", a déclaré mercredi M. Perez, qui a intenté une action devant un tribunal civil genevois et devant l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC). Le juriste est un sportif accompli. Il a fait des marathons en chaise roulante et a participé à une compétition Ironman.
M. Perez a expliqué au personnel d'easyJet qu'il pouvait très bien sortir de l'avion à la force de ses bras en cas de problème. Les employés de la compagnie n'ont cependant rien voulu savoir. Le Genevois a donc été contraint de trouver au hasard un accompagnant parmi les autres voyageurs pour pouvoir monter dans l'appareil.
Aux yeux de M. Perez, les règles suivies par easyJet ne sont pas claires et tournent parfois à l'absurde. "J'ai voyagé sans histoire avec ma mère qui a 60 ans, même si elle est incapable de me porter". Les règles varient aussi d'une compagnie aérienne à l'autre. "Swiss ne m'a jamais demandé d'être accompagné".
M. Perez est soutenu dans sa démarche par l'organisation de personnes handicapées Integration Handicap. Cette dernière rappelle que la Loi fédérale sur l'égalité pour les handicapés (LHand) s'applique aussi aux prestations accessibles au public fournies par des entreprises concessionnaires telles des compagnies aériennes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS