Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mark Branson, chef de la division Banques de la FINMA, s'est récusé dans l'enquête sur le Libor à l'encontre d'UBS. Il avait dirigé entre 2006 et 2008 UBS Securities Japan, filiale qui se trouve particulièrement dans la ligne de mire des investigateurs.

Il s'est récusé "afin d'éviter dès le départ toute apparence de partialité", a dit Tobias Lux, porte-parole de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA), confirmant des informations parues dans plusieurs médias ces derniers jours.

Mardi dans les environs de Londres, trois personnes ont été arrêtées dans le cadre du scandale de manipulation du taux interbancaire Libor. L'un d'entre eux travaillait pour UBS au Japon de 2006 à 2009.

Nomination contestée

Et Mark Branson a justement été son supérieur lorsqu'il a dirigé UBS Securities Japan de 2006 à 2008. Il avait auparavant été chef de communication du groupe dès 2001 - il est l'homme des excuses officielles d'UBS aux commissions du Sénat américain traitant des affaires de fraude fiscale.

Par la suite, il a été directeur financier d'UBS Wealth Management & Swiss Bank dès 2008. Puis le Britannique quarantenaire est devenu chef de la division Banques de la FINMA début 2010. Une recrue qui avait fait couler beaucoup d'encre, certains commentateurs goûtant peu les transferts entre le gendarme du secteur bancaire et les banques que ce dernier doit remettre à l'ordre.

UBS et d'autres banques sont suspectées d'avoir manipulé le Libor à leur profit. Négocié quotidiennement à Londres, ce taux de référence indique à quelles conditions les banques se prêtent de l'argent. En juin, la britannique Barclays a été la première à admettre avoir fauté. Elle a payé l'équivalent de plus de 400 millions de francs pour mettre fin aux poursuites à son encontre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS