Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un troisième cas de dopage a été enregistré aux JO de Pyeongchang.

Le hockeyeur slovène Ziga Jeglic a été contrôlé positif et provisoirement suspendu "de toutes les compétitions restantes", a annoncé mardi le Tribunal arbitral du sport en charge des affaires de dopage durant ces Jeux.

Ziga Jeglic a été testé positif au fénotérol, un bronchodilatateur, à la suite d'un test réalisé en compétition, à Pyeongchang. Il a accepté sa suspension provisoire, précise le TAS dans un communiqué. Le joueur, qui évolue en temps normal en KHL avec le club de Neftekhimik Nijnekamsk, doit "quitter le village olympique dans les 24 heures", ajoute le TAS. Le TAS va étudier son cas et "rendra sa décision après la fin des Jeux", conclut le communiqué du CIO.

Dans les trois premiers matches de la Slovénie à Pyeongchang, Ziga Jeglic a notamment marqué dans la séance de tirs au but du match remporté par son équipe contre la Slovaquie, samedi (3-2 tab). Il n'a pas pu être aligné face à la Norvège mardi en barrage d'accession aux quarts de finale.

C'est le TAS qui est chargé de délivrer les sanctions des infractions commises durant les Jeux. L'instance, qui siège habituellement à Lausanne, est pour cela délocalisée à Pyeongchang durant la période olympique. Il s'agit du troisième cas de dopage enregistré depuis le début des JO 2018, après le Japonais Kei Saito (en short-track) et le Russe sous bannière olympique Alexander Krushelnitsky (curling mixte).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS