Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un requérant d'asile débouté de 33 ans est décédé mercredi des suites d'une bagarre sur les hauts de Lausanne. L'auteur, également requérant débouté, a été arrêté et placé en détention préventive. Une enquête devra établir le déroulement des faits.

Peu avant 16h00, un témoin a avisé la police qu'une violente bagarre venait de se dérouler dans le quartier de Praz-Séchaud, sur les hauts de la ville. Rapidement sur place, plusieurs patrouilles ont découvert un homme à terre, grièvement blessé au visage.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux hommes, un Algérien de 36 ans et un Egyptien de 33 ans, en sont venus aux mains. "Il n'a pas été fait usage d'arme à feu, ni d'arme blanche. On suppose que les coups ont été donnés à mains nues, même si à ce stade on ne peut pas exclure qu'un objet ait été utilisé", a expliqué à l'ats Jean-Philippe Pittet, porte-parole de la police municipale.

Frappé au visage

La victime s'est fait violemment frapper au visage. L'agresseur n'a pas été blessé. Il a pris la fuite après la bagarre mais les policiers ont réussi à le rattraper à proximité.

Des témoins ont assisté à la scène. Ils ont été entendus par les enquêteurs et se sont vus proposer un soutien psychologique. Les spécialistes de l'identité judiciaire se sont rendus sur les lieux de l'homicide afin de procéder au relevé technique des traces.

Les enquêteurs ignorent les causes de l'altercation. "Les recherches devront notamment dire si les deux hommes se connaissaient", a précisé M. Pittet. Tous deux étaient attribués au centre de migrants de Vennes, sur les hauts de la ville. En tant que requérants déboutés, ils pouvaient y recevoir une aide en nature, à savoir un lit et un repas.

ATS