Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les autorités bernoises ont retiré à leur propriétaire 40 chats détenus dans des conditions déplorables. L'homme a justifié la présence d'un grand nombre d'animaux chez lui par un projet qu'il menait dans le domaine de la santé pour cerner la psychologie des chats.

Le service vétérinaire cantonal a interdit à cet homme domicilié dans l'Oberland bernois de détenir des chats jusqu'à nouvel avis. Dans un arrêt publié lundi, le Tribunal administratif estime que les autorités ont agi correctement en autorisant le placement des animaux.

Lors de sa visite, le vétérinaire cantonal avait découvert des chats errants au milieu de leurs déjections. La police cantonale avait fait le même constat, relevant que l'odeur d'urine était très difficilement supportable. Le propriétaire s'était opposé au placement provisoire des chats dans un refuge pour des raisons financières.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS