Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il n'y a pas eu un nouveau couac dans le camp suisse à Melbourne. Au lendemain du séisme provoqué par la défaite de Roger Federer, Stan Wawrinka a su tenir son rang.

Le tenant du titre a remporté un troisième match en trois sets. Il s'est imposé 6-4 6-2 6-4 devant le Finnois Jarkko Nieminen (ATP 72). Il n'a rencontré aucune difficulté majeure pour asseoir sa supériorité contre cet adversaire de 33 ans qui fut no 13 mondial en... 2006. Le Finnois a tenu le choc jusqu'à 4-4 au premier set avant de lâcher prise. Il perdait ainsi six jeux d'affilée. Au troisième set, c'est Nieminen qui signait le premier break mais la réplique de Wawrinka était immédiate. Puis à 5-4 jugeant sans doute que la "plaisanterie" avait assez duré, le Vaudois gagnait "blanc" le jeu de service de Nieminen.

Lundi pour son quatrième huitième de finale à Melbourne, le no 4 mondial trouvera sur sa route un adversaire contre lequel il a un compte à régler. Il affrontera, en effet, Guillermo Garcia-Lopez (ATP 37) qui l'avait battu l'an dernier au premier tour de Roland-Garros en quatre sets. Mais en 2010 à Melbourne lors de leur première confrontation en Australie, le Vaudois s'était imposé sur le score sans appel de 6-3 6-3 6-2 devant l'Espagnol. Même si Garcia-Lopez s'est qualifié en s'imposant 6-2 6-4 6-4 devant le Canadian Vasek Pospisil (ATP 60), ce huitième de finale n'a rien d'une "montagne" pour Wawrinka.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS