Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'incendie a atteint le parc naturel de Doñana dans le sud-ouest de l'Espagne.

KEYSTONE/EPA EFE TV/STF

(sda-ats)

Il a entraîné l'évacuation de plus de 1800 personnes, ont annoncé les autorités. Des centaines de personnes luttaient dimanche soir pour contrôler un incendie qui a atteint le parc naturel de Doñana dans le sud-ouest de l'Espagne

Un total de 550 personnes étaient mobilisées dimanche, selon le gouvernement régional, tandis que les services d'urgence précisaient que 23 avions et hélicoptères étaient engagés contre le feu, hors de contrôle.

La lutte contre les flammes était compliquée par le vent et la chaleur, a confirmé un porte-parole des services de lutte contre les incendies.

"Attentifs aux civils et militaires qui luttent dans des conditions de plus en plus défavorables contre le feu", a tweeté le Palais royal.

L'incendie, qui s'était déclaré la veille au soir dans la commune de Moguer (sud-ouest), a franchi les limites de l'espace naturel de Doñana, réserve de biosphère de l'Unesco.

Selon le journal El Pais, un centre d'élevage de lynx dans le parc naturel a dû être évacué avec les animaux qui s'y trouvaient.

Risque maximum

L'Espagne est en proie à une sécheresse précoce et plusieurs zones du pays étaient classées dimanche en situation de risque d'incendie maximum, dont une grande partie de la province de Huelva où s'est déclaré le feu.

Au Portugal voisin, 64 personnes sont mortes et plus de 250 blessés dans des feux de forêt qui ont été maîtrisés jeudi.

L'ONG Ecologistes en Action a rappelé que les incendies se multiplieraient avec le changement climatique, et demandé qu'une enquête soit menée pour "qu'aucun incendie de forêt ou délit environnemental ne reste impuni".

La présidente de la région, Susana Diaz, n'a d'ailleurs pas exclu "le facteur humain" parmi les causes de l'incendie qui progresse sur trois fronts, selon elle.

Le feu a entraîné l'évacuation d'au moins 1850 personnes, notamment d'un camping de cette région touristique, a-t-on appris auprès de la préfecture d'Andalousie.

Aucun blessé n'était toutefois à déplorer, ont précisé les services d'urgence.

Le gouvernement régional a indiqué dimanche soir dans un communiqué que 950 personnes avaient été relogées. Plusieurs routes ont également été coupées, une station balnéaire, Matalascañas, étant restée isolée pendant quelques heures.

Les autorités n'étaient pas en mesure de préciser quelle surface avait été touchée par l'incendie.

ATS