Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bagdad - Un Irakien a tué sa fille après avoir appris le souhait de l'adolescente de commettre un attentat suicide pour le compte d'Al Qaïda. C'est ce qu'a annoncé ce vendredi la police irakienne.
Selon cette dernière, les forces de sécurité ont perquisitionné au domicile de Najim Abd al Anbaky à Mandili, à une centaine de kilomètres au nord-est de Bagdad, à la recherche de sa fille, Shala, soupçonnée d'entretenir des liens avec le groupe radical sunnite.
Les policiers ont en fait arrêté jeudi le père de famille, qui a reconnu avoir assassiné la jeune fille avant d'enterrer son corps près du domicile familial. "Il a avoué l'avoir tuée après avoir appris qu'elle travaillait pour Al Qaïda et voulait devenir kamikaze", a déclaré le commandant Ghalib al Djoubouri, porte-parole de la police de la province de Diyala.
Par ailleurs, cinq personnes ont péri dans l'explosion, dans la nuit de jeudi à vendredi, de deux bombes au domicile d'un partisan de l'imam chiite Moktada al Sadr à Hassoua, à une cinquantaine de kilomètres au sud de la capitale.
D'après la police, qui a imputé l'attentat à Al Qaïda, les explosions ont fait également quatre blessés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS