Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Everest sera finalement venu à bout de l'alpiniste japonais (archives)

KEYSTONE/EPA PHURBA TENJING SHERPA/PHURBA TENJING SHERPA / HANDOUT

(sda-ats)

Un Japonais, qui avait dû être amputé de neuf bouts de doigt en raison du gel lors d'une précédente expédition, est mort lundi lors de sa 8e tentative pour atteindre le sommet de l'Everest. L'intrépide est décédé durant son sommeil dans un camp.

Nobuzaku Kuriki, âgé de 36 ans, est mort au camp 2 à 7400 mètres d'altitude, a déclaré lundi un responsable du tourisme, Gyanendra Shrestha, au camp de base. "Des sherpas ont retrouvé son corps sous la tente", a déclaré M. Shrestha à l'agence de presse Reuters.

En 2012, l'alpiniste japonais avait dû passer deux jours dans un trou creusé dans la neige à 8230 mètres, sur les flancs de l'Everest, par une température de -20° Celsius. C'est à la suite de ce drame qu'il avait été amputé du bout de neuf doigts.

Nobuzaku Kuriki est la deuxième personne à mourir sur les flancs de l'Everest (qui culmine à 8850 mètres) depuis le début de la saison d'escalade, après le Macédonien Gjeorgi Petkov, décédé au cours du week-end à l'âge de 63 ans.

Durant cette saison de haute montagne, qui a débuté en mars et qui dure jusqu'à la fin du mois de mai, le Népal a autorisé à plus de 340 alpinistes étrangers de tenter l'ascension de l'Everest.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS