Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'homme tué dimanche par une rafale de kalachnikov dans une cité de Marseille était âgé de 25 ans, ont précisé des sources policière et judiciaire. Ce n'était pas un mineur de 16 ans, comme l'avait précédemment indiqué une autre source.

"La victime était âgée de 25 ans", a indiqué le procureur adjoint de Marseille, Jean-Jacques Fagni, qui s'est rendu sur la scène de crime, accompagné du vice-procureur, Marc Rivet.

De son côté, le préfet délégué à la sécurité Alain Gardère a précisé au cours d'un point de presse sur place, que la victime "se trouvait au pied d'un immeuble, un véhicule est arrivé, des individus en sont descendus et lui ont tiré dessus au niveau des jambes".

D'après les premiers éléments de l'enquête, cet homme, "interpellé à 17 reprises notamment pour trafic de stupéfiants", a été tué "par une rafale d'arme automatique" dans la cité des Lauriers. L'endroit est connu pour des trafics de stupéfiants, a précisé une autre source proche du dossier.

Vingt règlements de comptes

Le jeune homme est décédé un peu plus tard des suites de ses blessures alors que les marins-pompiers lui prodiguaient des soins sur place. Un fourgon incendié a été retrouvé en fin d'après-midi par la police, non loin de la scène de crime avec une arme à l'intérieur.

Plus d'une quinzaine de règlements de comptes mortels sont survenus dans la région marseillaise depuis le début de l'année. C'est le troisième depuis le début du mois. Dans la nuit du 22 au 23 juillet un homme âgé de 26 ans, appartenant à la communauté des gens du voyage, avait été tué par balles, dans un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants.

En 2011, vingt règlements de comptes avaient été recensés. Ils avaient fait 29 victimes dont seize sont décédées. Mi-mai, la sénatrice des Bouches-du-Rhône Samia Ghali avait lancé un "appel solennel" au président François Hollande pour "aider Marseille" à mettre fin à cette violence "inacceptable pour la population".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS