Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Certains visiteurs du zoo ont pour habitude de jeter des projectiles aux kangourous dans le but de les faire sauter. (photo prétexte)

KEYSTONE

(sda-ats)

Un kangourou a trouvé la mort dans un zoo du sud-est de la Chine après avoir été la cible de jets de pierres de la part de visiteurs. Ces derniers cherchaient à lui faire faire des bonds, ont rapporté les médias nationaux.

La femelle âgée de 12 ans a expiré au zoo de la grande ville de Fuzhou quelques jours après avoir essuyé des jets de briques et de morceaux de béton le 28 février, selon la télévision publique CCTV.

Une des pattes de l'animal était écrasée et presque séparée du corps, selon des images de CCTV montrant le marsupial placé sous perfusion. Mais la mort a été provoquée par un choc reçu aux reins, selon un vétérinaire qui a pratiqué une autopsie.

Quelques semaines plus tard, un mâle âgé de cinq ans a été légèrement blessé dans les mêmes circonstances.

Habitude en Chine

La chaîne de télévision n'a pas précisé si des suspects avaient été poursuivis, mais certains visiteurs du zoo ont pour habitude de jeter des projectiles aux kangourous dans le but de les faire sauter.

La direction du zoo a prévu de faire empailler la victime et de l'exposer en public et aussi d'installer des caméras de surveillance.

Les zoos chinois sont parfois décriés pour les mauvaises conditions dans lesquelles les animaux sont gardées et aussi pour le comportement de certains visiteurs, dans un pays où la notion de protection des animaux n'est pas toujours très répandue.

L'an dernier, un groupe de personnes a jeté un âne en pâture à des tigres dans l'est du pays, dans le cadre d'un différend commercial.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS