Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un militant kurde transportant de l'explosif a détourné durant plus de 12 heures un ferry turc avec 24 personnes à bord dans la Mer de Marmara. Il a été tué samedi à l'aube lors d'une opération des forces de sécurité.

Des commandos de l'armée et de la police ont pris d'assaut le ferry à l'aube et abattu le preneur d'otages, ont affirmé les médias et des otages. Le ministre de l'Intérieur turc a identifié le pirate comme étant un Kurde nommé Mensur Güzel et membre de l'organisation armée kurde du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

"Il était le responsable de la branche de jeunesse de l'organisation à Kocaeli", la province d'où est parti le ferry, a-t-il ajouté, soulignant que l'homme transportait trois charges d'explosif, de 450 grammes chacune, au milieu de bouteilles vides. Trois suspects auraient été arrêtés en connexion avec l'enquête.

Le ferry Kartepe, un catamaran rapide affecté au transport de passagers entre Izmit et Gölcük (province de Kocaeli), deux villes du nord-est de la mer de Marmara, a été détourné vers 17H00 vendredi.

Pas de demande concrète

Selon les récits d'ex-otages, les passagers n'ont pas compris tout de suite ce qui se passait. Certains l'ont appris en regardant les bulletins d'informations sur les écrans de télé installés à bord. Selon le ministre des Transports, le preneur d'otages n'avait pas formulé de demande concrète et avait simplement réclamé du carburant et des vivres.

Plusieurs médias turcs ont émis l'hypothèse que le pirate avait l'intention de détourner le navire vers l'île-prison d'Imrali, dans la mer de Marmara, où est emprisonné à vie le chef du PKK Abdullah Öcalan.

La tension autour de la question des Kurdes, une communauté de 12 à 15 millions de personnes sur une population totale de 73 millions, a nettement augmenté ces derniers mois en Turquie.

ATS