Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux loups ont été pris en photo en l'espace de quelques jours début avril dans les Alpes suisses. L'un est tombé dans un piège photographique dans le canton d'Uri, l'autre a succombé à la patience d'un photographe-animalier en Valais.

Un loup a été observé le 9 avril près de Seelisberg (UR). Il a ensuite été pris dans un piège photographique deux jours plus tard, toujours dans la même région, a indiqué vendredi l'office cantonal de la forêt et de la chasse. Les éleveurs à proximité ont été informés par SMS de la présence d'un loup, a précisé l'office.

Le 2 avril à 1600 mètres d'altitude sur la commune de Nendaz (VS) le photographe-animalier Rodolphe Rauber saisissait lui aussi un loup à l'aube, révélait jeudi Le Nouvelliste en publiant, en Une, le cliché de l'animal, vraisemblablement un mâle de quatre ou cinq ans, selon le biologiste au service de la chasse valaisan Yves Crettenand.

Ce dernier est en revanche incapable de dire, sans analyse ADN, si l'animal est déjà connu ou s'il s'agit d'un nouveau-venu dans la région. "J'ai vu des centaines de photos de loup, mais rarement d'aussi bonne qualité et prises d'aussi près", a précisé M. Crettenand au Nouvelliste. Le quotidien valaisan qui précise que Rodolphe Rauber avait déjà photographié le premier gypaète en Valais, déjà un 2 avril... 1989.

ATS