Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - Un médecin britannique a reconnu samedi avoir hâté le décès de deux patients qui souffraient, sans leur accord. Dans un entretien accordé au "Daily Telegraph", il explique avoir agi par charité chrétienne.
Le médecin de 75 ans a ajouté avoir abrégé les souffrances d'autres patients qui en avaient fait le choix. Parmi eux figure son propre fils, atteint d'un cancer et décédé à l'âge de 31 ans.
Inculpé du meurtre de trois patients, l'homme a été arrêté en 2004 et relaxé par la suite. Il a été rayé vendredi de l'ordre des médecins à l'issue d'une enquête selon laquelle il a hâté le décès de 18 personnes.
L'euthanasie est un crime passible de 14 ans de prison en Grande-Bretagne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS