Toute l'actu en bref

La police italienne a d'abord soupçonné un meurtre, avant d'abandonner son enquête (archives).

KEYSTONE/AP/GREGORIO BORGIA

(sda-ats)

La mère d'un mannequin russe, mort d'anorexie, a placé la dépouille de sa fille dans une valise qu'elle a jetée à la mer au large de Rimini, en Italie, a rapporté mercredi le quotidien Corriere delle Sera. Ses restes ont été retrouvés le mois dernier par des pêcheurs.

Une enquête initiale pour meurtre a été abandonnée après qu'une autopsie a permis de conclure que la jeune femme de 27 ans était morte d'inanition quelques jours avant que sa dépouille soit abandonnée à la mer.

La mère, âgée de 48 ans et qui travaillait comme aide-soignante à Rimini, était rentrée en Russie peu avant que le corps de sa fille soit découvert. Elle a raconté en larmes aux autorités russes qu'elle était restée plusieurs jours en état de choc devant la dépouille de sa fille avant de décider de s'en débarrasser.

Selon le Corriere della Sera, les policiers italiens, qui soupçonnaient une affaire de meurtre après la découverte de la valise, ont été mis sur la piste par un ami de la mère.

L'ancien mannequin, hospitalisé brièvement en Italie en 2015, a fini ses jours dans son lit et dans le noir. Il serait décédé au moins une semaine avant que son corps ne soit placé dans une valise, selon le journal.

ATS

 Toute l'actu en bref