Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Incorrigible FC Sion ! Au Letzigrund le jour où ils peuvent faire "le" pas décisif vers le maintien, les Sédunois ont lâché deux points d'une manière presque irréaliste face au FC Zurich (3-3).

Pourtant privés d'Eray Cümart, de Pajtim Kasami et de Carlitos, les Valaisans ont ainsi mené 2-0 jusqu'à la 59e minute grâce à des réussites de Jan Bamert et de Bastien Toma face à un adversaire qui était réduit à dix depuis l'expulsion à la 29e minute de Rasmus Thelander, coupable d'une faute sur le remarquable Cunha. Mais contre toute attente , le FCZ pouvait prendre l'avantage à la 72e minute sur un hat-trick parfait de Michael Frey. Sur ses deux dernières réussites, le Bernois a pu exploiter des erreurs individuelles sans doute impardonnables à un tel niveau aux yeux présidentiels. On doute que Christian Constantin soit ravi d'un tel scenario qui illustre bien la saison si chaotique de son club.

Une "bourde" incroyable

Heureusement pour Christian Constantin et ses joueurs, Yannick Brecher a commis la faute sans doute la plus stupide jamais "inventée" par un gardien de toute l'histoire de la Super League. Celui qui a été préféré à Andris Vanins par Ludovic Magnin a voulu stopper du pied un tir anodin d'Anto Grgic. Un brin présomptueux, le portier du FCZ ratait son contrôle et la balle entrait dans les filets à la stupéfaction de tous les acteurs. Les Sédunois ont dû vraiment se pincer pour croire qu'ils pouvaient inscrire un but aussi improbable.

Ce nul permet toutefois aux Sédunois de continuer à avancer au classement. Ils comptent désormais deux points d'avance sur Lausanne, battu 1-0 samedi soir à la Pontaise par les Grasshoppers. Trois même virtuellement grâce à leur différence de buts bien moins défavorables que celle des Vaudois (-8 contre -19). Mais on espère pour les Valaisans qu'ils ne regretteront au soir du 19 mai d'avoir galvaudé cette occasion or de laisser les Lausannois au fond de leur gouffre.

Thoune la seule équipe encore "vulnérable"

Battu 6-1 au Parc Saint-Jacques par un FC Bâle qui a réagi comme il le fallait au lendemain de la perte du titre, Thoune demeure la seule équipe que le FC Sion et le Lausanne-Sport peuvent encore devancer pour empêcher la relégation d'un club romand. Les Bernois possèdent 3 points d'avance sur le FC Sion et 5 sur le Lausanne-Sport alors qu'il en reste douze en jeu.

Lugano, en revanche, a sans doute cueilli, comme les Grasshoppers la veille à Lausanne, la victoire du maintien. Au Cornaredo, les Tessinois se sont imposés 2-1 devant le FC Saint-Gall qui jouait pour la première fois sous la férule de son entraîneur intérimaire Boro Kuzmanovic. Jonathan Sabatini (18e) et Carlinhos (86e) ont été les buteurs face à des Saint-Gallois qui ont sauvé l'honneur dans le temps additionnel par Marco Aratore.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS