Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Texas, aux Etats-Unis, a exécuté mercredi un homme qui avait frappé à mort un garçon de 12 ans. Lors de ses aveux à la police, le meurtrier, alors âgé de 20 ans, avait assuré avoir bu le sang de sa victime. Il avait ajouté avoir tenté en vain de la décapiter.

Le condamné, aujourd'hui âgé de 38 ans, a reçu une injection létale et est décédé à 18h35 (02h35 jeudi en Suisse), a annoncé un porte-parole de l'administration pénitentiaire locale.

L'homme avait été reconnu coupable d'avoir, en 1998, violemment frappé avec un tuyau métallique le garçon, puis de lui avoir tranché la gorge.

Les avocats du condamné ont lancé des actions en justice pour tenter d'annuler son exécution prévue, en faisant notamment valoir que le prisonnier souffrait de déficience mentale, mais ces recours ont été rejetés. Il s'agit de la sixième exécution au Texas cette année, l'Etat américain qui exécute le plus.

ATS