Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La FAO a appelé mardi, à l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation, à soutenir les petits producteurs pour combattre la faim, dont ils sont aussi les premières victimes. Le nombre d'affamés dans le monde, 870 millions, a cessé de baisser depuis 2007, selon l'organisation.

"Sur les trois dernières décennies, les investissements nationaux dans l'agriculture ont été réduits ainsi que l'aide officielle au développement et des millions de petits producteurs ont dû se battre pour s'adapter aux variations du climat, du marché et des prix", a insisté le directeur général de la FAO José Graziano da Silva.

L'Assemblée générale des Nations unies a consacré 2012 comme l'Année des Coopératives dans le monde et "ce modèle peut aider les petits producteurs à surmonter leurs difficultés". La hausse continue des prix agricoles depuis 2007 ne leur a pas bénéficié, a affirmé José Graziano da Silva.

Affamés en hausse en Afrique

Selon les dernières statistiques publiées la semaine dernière par la FAO, 870 millions d'êtres humains ont encore faim dans le monde. Ce chiffre a cessé de baisser depuis 2007, en corrélation directe avec la fièvre des marchés financiers.

Il a même continué d'augmenter en Afrique et au Proche-Orient, où 83 millions de mal nourris de plus qu'en 1990 ont été dénombrés. "Nous ne pouvons tolérer ça dans un monde de richesses où la production est suffisante pour tous", a estimé M. Graziano Da Silva.

Ce chiffre dépasserait même le milliard et demi de mal nourris si l'on comptabilisait le déficit en éléments essentiels au développement physique et psychologique des enfants, estime le Rapporteur spécial de l'ONU pour le droit à l'Alimentation Olivier De Schutter.

Réduction de l'aide

Les ONG s'alarment, en ces temps de récession, d'une possible réduction de l'aide alimentaire. Ainsi l'Union européenne débat actuellement de la reconduction de son enveloppe de 3,5 milliards d'euros (4,2 milliards de francs) sur sept ans, qui pourrait être réduite à 2,5 milliards pour la prochaine période 2014-2020, selon un conseiller européen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS