Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ un millier de personnes ont manifesté pacifiquement samedi à Madrid contre l'austérité et remonté l'artère qui mène à la gare d'Atocha. Elles ont dénoncé la responsabilité des banques et des politiciens au pouvoir dans la récession qui les frappe.

Les manifestants se sont notamment arrêtés devant le ministère de la santé pour protester contre les coupes dans ce secteur.

Ils ont scandé des slogans comme "Banquiers hors du pouvoir" ou "Sans travail, sans domicile et sans peur". Parmi leurs griefs, ils reprochent aux responsables politiques d'avoir augmenté les impôts tout en imposant des mesures d'austérité, une situation précaire qui touche, selon eux, principalement les pauvres.

Protestations exacerbées

"C'est du vol", s'est écriée une assistante sociale de 58 ans, dont le salaire a été réduit de 7%. "Ils taillent dans nos salaires mais pas dans ceux des politiciens", a-t-elle fustigé.

Les manifestations ont été exacerbées ces dernières semaines par la perspective de voir l'Espagne demander une caution internationale pour lui permettre de payer ses dettes.

La manifestation de samedi était organisée par le Mouvement du 15 mai, né en 2011 dans la foulée de la vague de protestations qui a éclaté à Madrid.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS