Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Environ un million de personnes, selon les syndicats, ont manifesté à travers la France contre le relèvement de l'âge de la retraite. Cette mobilisation a redonné du tonus aux syndicats qui espèrent pouvoir monter en puissance si le gouvernement ne recule pas.
"Cette journée était importante, elle est réussie", a déclaré le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, au départ du cortège parisien. Selon lui, les syndicats avaient "besoin de cette séquence" pour repartir de l'avant.
Les dirigeants de gauche, toutes tendances confondues, se sont donné rendez-vous dans la rue - de Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche, à Paris, à la première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, à Lille, ville dont elle est maire.
L'objectif des syndicats était en effet de de "faire mieux" que lors de la dernière mobilisation du 23 mars (800'000 manifestants selon la CGT, 380'000 selon la police). Mais ils n'ont pas franchi de palier, et on reste loin des cortèges imposants de l'hiver 2009 (2,5 à trois millions de manifestants selon la CGT).
Les transports ont été peu perturbés. Compte tenu des préavis de grève dans le secteur aérien, les compagnies aériennes ont dû réduire leur trafic dans la matinée de 30% à l'aéroport d'Orly et 10% à celui de Roissy. A la SNCF, ce sont surtout les trains régionaux qui ont été perturbés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS