Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un million levé pour le projet Heidi.news

Tibère Adler, ancien patron d’Edipresse, est l’un des co-fondateurs de Heidi.news (archives).

KEYSTONE/DOMINIC FAVRE

(sda-ats)

Un nouveau média verra le jour en Suisse romande au printemps 2019. Mené par une équipe de journalistes et d'entrepreneurs basée à Genève, le projet Heidi.news a levé son premier million et lance jeudi sa campagne de pré-abonnement.

Heidi.news proposera dès le printemps 2019, en français, mais aussi en anglais, deux formats distincts: les Flux et les Explorations, adaptés au rythme de vie des lecteurs, expliquent les co-fondateurs du projet dans un communiqué.

Les Flux seront une sélection d'informations pertinentes et concises pensées pour une lecture sur téléphone mobile. Les Explorations, de grands récits, reportages et enquêtes, publiés en épisodes hebdomadaires. Confiés à un auteur de talent, elles seront également imprimées dans une revue.

Investir dans le journalisme

Heid.news débutera modestement. Son ambition est de grandir sans cesse, avec un nouveau Flux chaque semestre, une nouvelle Exploration chaque mois. "Face à la disparition de titres de presse en Suisse romande, la seule chose à faire est d’en lancer de nouveaux", affirme Tibère Adler, ancien patron d’Edipresse et l’un des co-fondateurs de Heidi.news, cité dans le communiqué.

"Les grands groupes de presse alémaniques investissent partout, sauf dans le journalisme. C’est leur choix mais cela ne doit pas nous empêcher d’agir !", estime le rédacteur en chef Serge Michel, ayant travaillé pour le Journal de Genève, Le Temps et la direction du Monde. Il a récemment quitté ce journal pour co-fonder Heidi.news.

Membres fondateurs recherchés

Lancée jeudi, la campagne de pré-abonnement invite tout un chacun à devenir membre fondateur. Cette offre de soutien, au prix de 160 francs par an, court jusqu’au lancement du média au printemps 2019. L’objectif est de réunir d’ici là 2000 membres fondateurs.

Heidi.news a réuni pour l'heure un million de francs d’investissement auprès de ses fondateurs et investisseurs romands ayant à coeur la qualité de l’information. Ces derniers ont acquis 10 % des parts de la société et s’engagent à garantir l’indépendance éditoriale du média.

Les actionnaires ont accepté de renoncer à tout dividende pendant dix ans. La recherche de nouveaux soutiens financiers se poursuit activement.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.