Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Francfort - Le ministre turc de l'Economie Ali Babacan a déclaré qu'il "n'avait aucune envie d'appartenir à la zone euro" actuellement. Il donne une leçon de discipline budgétaire aux Européens dans une interview vendredi.
Le ministre de ce pays dont la candidature à l'adhésion à l'Union européenne piétine, souligne que "la leçon la plus importante (qu'il a retenue de la crise financière turque en 2001) est toute simple: à long terme, on ne peut pas dépenser plus qu'on ne récolte".
"En ce moment, je n'ai en aucune façon envie d'appartenir à la zone euro", a déclaré M. Babacan au quotidien économique allemand Handelsblatt.
"La plupart des gouvernements pensent à trop court terme", regrette-t-il. Selon lui, "il est très difficile de sortir du cercle vicieux des dettes et de la croissance négative. Le fait que nous ayons des gouvernements faibles dans beaucoup de pays (européens) complique encore les choses".
"Douze pays de la zone euro ont des 'spreads' (écart de taux d'intérêt qui grandit lorsque la confiance des investisseurs dans la solidité du pays s'affaisse) plus élevés que nous", fait-il remarquer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS