Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer peut vraiment croire que 2017 sera son année. Il est en tout cas un miraculé à Miami où il a sauvé deux balles de match contre Tomas Berdych en quart de finale.

Victorieux 6-2 3-6 7-6 (8/6) du Tchèque après avoir été mené 6/4 dans le jeu décisif d'une troisième manche au scénario bien improbable, Roger Federer affrontera vendredi en night session à 19h00 (01h00 en Suisse) le vainqueur de la rencontre entre deux hommes qui montent, Alexander Zverev (ATP 20), le "bourreau" de Stan Wawrinka mardi, et Nick Kyrgios (ATP 16).

Bien moins "spectateur" que deux mois plus tôt à Melbourne lors de ce seizième de finale de l'Open d'Australie qui a sans doute parfaitement lancé l'année de Roger Federer, Tomas Berdych a payé au prix fort à Miami à la fois une entame laborieuse et une fragilité nerveuse qui explique pourquoi il est sans doute le plus fort joueur en activité à n'avoir jamais gagné un titre du Grand Chelem. Avant ce quart de finale, le Tchèque avait gagné 29 des 30 jeux de service qu'il avait disputés depuis le début du tournoi. Face à Federer, il devait perdre son engagement au... premier jeu. Il concédait un second break dans cette première manche à 4-2 sur une amortie de revers bien improbable du Bâlois.

Le grand mérite de Tomas Berdych fut de ne pas lâcher prise après un premier set aussi expéditif. Il serrait son jeu pour signer un break à 4-3 qu'il pouvait confirmer. A une manche partout, tout devenait possible pour le protégé de Goran Ivanisevic. Même l'impossible contre un adversaire qui l'avait battu lors de leurs six derniers duels.

Mais Roger Federer a sagement laissé passer l'orage. Il "tenait" parfaitement ses trois premiers jeux de service du troisième set avant de réussir le break pour mener 4-2. Plus funambule que jamais, Tomas Berdych était à la fois trahi par une belle bourde en coup droit et, aussi, cueilli au menton par un magnifique retour gagnant en coup droit. Le match devenait ensuite complètement fou avec un engagement perdu "blanc" par Roger Federer alors qu'il servait pour le gain du match à 5-3...

Berdych sauvait ensuite une balle de match pour égaliser à 5-5. Au jeu décisif, il fut plus fort à l'échange avant de craquer à l'instant même où il se devait de porter l'estocade. Sur sa première balle de match sur son service, il commettait une faute directe en coup droit. Impuissant sur les deux points suivant parfaitement joués par Roger Federer, Tomas Berdych devait perdre ce jeu décisif sur une "horrible" double faute... La dix-septième victoire de l'année de Roger Federer était sous toit. Mais elle tient du miracle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS