Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une partie d'un mur d'enceinte du site romain de Pompéi s'est effondré à la suite de violentes intempéries, a annoncé samedi la direction du site. Cet accident survient moins d'un an après une polémique sur l'entretien de cet ensemble unique classé au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco.

L'effondrement s'est produit vendredi près de la "porta di Nola", une des entrées dans le mur d'enceinte, dans une zone ouverte au public, selon un porte-parole.

Une équipe archéologique était samedi sur place pour évaluer les dommages, mais l'incident ne présente aucun danger pour le public, selon le porte-parole.

De violents orages se sont abattus sur la péninsule italienne jeudi, causant des perturbations, des dégâts et des inondations qui ont fait deux morts.

Polémique

L'an dernier, deux effondrements sur le site avaient déclenché une vive polémique, les opposants au gouvernement incriminant un manque d'entretien.

Le 6 novembre, la Maison des Gladiateurs - un des bâtiments les plus connus - s'était effondrée, suivie le 30 novembre par un pan de mur à la Maison du Moraliste.

Les autorités avaient expliqué cet écroulement par de fortes averses et une rénovation antérieure faite notamment avec du ciment.

Programme d'entretien

Le nouveau ministre italien de la Culture, Giancarlo Galan, avait annoncé à la mi-avril un plan d'entretien ambitieux, programmé sur plusieurs années, pour toute la zone archéologique.

"J'ai exprimé à plusieurs reprises mon inquiétude concernant les conséquences que pourraient avoir des pluies violentes sur Pompéi", a déclaré le ministre dans un communiqué rendu public samedi.

Située près de Naples, Pompéi, cité ensevelie sous les cendres par l'éruption du Vésuve le 24 août 79, constitue l'ensemble le mieux conservé d'une ville de l'époque romaine. Elle est classée au patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco depuis 1997.

ATS