Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le "Brigitte Bardot", l'un des bateaux de l'ONG Sea Shepherd qui tente d'empêcher la pêche baleinière menée par le Japon en Antarctique, a lancé un appel de détresse. Il a subi une fissure dans sa coque alors qu'il suivait le navire baleinier Nisshin Maru.

Le "Steve Irwin", un autre navire de l'ONG, tentait de braver le mauvais temps pour secourir le "Brigitte Bardot". Il devrait mettre 17 heures pour le rejoindre, a indiqué jeudi le fondateur de Sea Shepherd Paul Watson.

"Le plus important est la sécurité de l'équipage du Brigitte Bardot (...) et nous allons voir si nous pouvons sauver le bateau", a déclaré Paul Watson à bord du "Steve Irwin". Il a précisé que le navire endommagé pourrait tenter de regagner l'Australie, tandis qu'un troisième navire continuerait de traquer les bateaux japonais.

Dix personnes se trouvent à bord du "Brigitte Bardot", qui se trouve à 2400 km de Fremantle, port situé sur la côte occidentale de l'Australie.

ATS