Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La neige arrivée en quantité en montagne promet un Noël blanc dans les stations d'altitude, à la joie des amateurs de sports d'hiver. Il en sera autrement en plaine: la couche tombée ces derniers jours a fondu et la probabilité de voir des flocons est assez faible.

Elle se situe entre 10% et 30%, a indiqué vendredi MeteoNews. Des giboulées pourraient par endroits recouvrir le plateau d'un fin manteau blanc. Au-dessus de 600 mètres d'altitude et dans les vallées alpines, les chances de précipitations de neige le soir du réveillon se situent entre 50% et 80%.

Skieurs contents

Pour s'assurer de passer Noël dans la neige, nul besoin d'aller très haut: l'or blanc est présent dès 800 mètres d'altitude. Les perspectives pour les skieurs et autres snowboardeurs sont très bonnes. SF Meteo annonce des quantités de neige deux à quatre fois plus importantes qu'habituellement à Noël dans les Alpes. La couche peut atteindre localement jusqu'à trois mètres de haut.

Revers de la médaille, le risque d'avalanche est très élevé. En Suisse centrale et orientale, il atteint ainsi le degré "fort", soit le quatrième sur une échelle de 5. Ailleurs dans les Alpes, le risque est très souvent classé comme "marqué", soit le degré 3.

Hors-piste déconseillé

Grâce à des températures relativement douces et à la faiblesse des vents, les nouvelles masses de neige devraient se stabiliser, a indiqué l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches. Les sports de neige hors-piste restent déconseillés ces prochains jours.

La neige rend la vie dure aux convois ferroviaires. La compagnie du Montreux - Berner Oberland Bahn (MOB) a dû suspendre son activité entre Château-d'Oex (VD) et Montbovon (FR). Des bus de remplacement ont été mis en place.

Le Matterhorn-Gotthard Bahn (MGB) devrait pouvoir reprendre son service samedi matin par endroits. Le chargement des voitures sur le rail pourra reprendre au tunnel de la Furka dès samedi matin. En outre, de nombreuses routes de montagne sont fermées, soit en raison de la neige présente sur l'asphalte, soit à cause du risque d'avalanche.

ATS