Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fart innovant développé à Zurich est appliqué avec des lampes à vapeur de mercure. Comme celles-ci sont très chères, les sportifs de loisirs doivent encore quelque peu patienter avant de pouvoir bénéficier de cette nouveauté.

ZHAW

(sda-ats)

Des chercheurs de l'Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) ont développé un fart pour skis qui promet des records. Grâce à une molécule de synthèse, il est plus résistant. Il doit déjà être utilisé lors des Jeux olympiques de Pyeongchang, en Corée du Sud.

Une semelle de ski imperméable à l'eau rend le ski rapide, car avec la friction se forme un fin film d'eau qui agit pour ainsi dire comme lubrifiant. Mais tous les farts conventionnels de haute performance ont le problème qu'ils subissent une abrasion rapide, car ils n'ont presque pas de liaisons chimiques. Les semelles des skis redeviennent ainsi rapidement vierges et l'abrasion entre la piste et le ski augmente de nouveau.

Des chercheurs de la ZHAW, en collaboration avec l'entreprise Toko, ont développé un fart innovant qui améliore précisément cette lacune, a indiqué jeudi l'école. Grâce à une réaction chimique entre certaines molécules, des experts en matériaux ont créé une molécule de synthèse.

Lorsque cette molécule artificielle est irradiée avec une lampe à vapeur de mercure, elle crée une liaison stable avec la semelle de ski et elle y adhère ainsi plus longtemps. A la lumière ultra-violette, la molécule réagit en libérant de l'azote. Il reste alors un nitrène hautement réactif qui se lie chimiquement au plastique avec le fart.

Gain de temps précieux

En laboratoire, les chercheurs ont pu démontrer que le fart subit une abrasion plus de deux fois plus lente qu'un fart conventionnel de haute performance. Les tests dans le terrain avec des skis de fond se sont aussi avérés prometteurs. Dans des conditions froides, le fart photo réactif s'est révélé comme étant celui qui subit le moins d'abrasion, explique le communiqué.

Sur une descente de 20 secondes, les sportifs ont gagné entre 0,1 et 0,3 seconde. Cela correspond à une amélioration de la performance allant jusqu'à 1,5%, ce qui a dépassé les attentes des scientifiques. "Les sportifs testeurs n'ont ensuite plus voulu le restituer", dit le responsable du projet Konstantin Siegmann.

Les chercheurs espèrent maintenant que le nouveau fart aidera des athlètes à remporter des médailles en compétition. Ce produit de la ZHAW doit déjà être utilisé lors des Jeux olympiques qui viennent de débuter en Corée du Sud. Mais l'identité des équipes concernées reste secrète. Interrogée par l'ats, l'entreprise Toko a précisé que le fart sera utilisé à plusieurs reprises en biathlon, ski de fond et ski alpin.

Les skieurs de loisirs doivent en revanche encore un peu patienter. Pour l'heure, l'application de ce fart est encore trop chère en raison de l'utilisation des lampes spéciales. "Dès que le fart pourra être appliqué à moindre coût, il sera aussi disponible pour le sport de masse", explique M. Siegmann.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS