Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Perdre les huit premiers jeux d'une rencontre ne vous empêche pas de gagner. Timea Bacsinszky en a apporté la preuve en quart de finale à Pékin face à Sara Errani.

Menée 6-0 2-0 par l'Italienne, la Vaudoise s'est finalement imposée 0-6 6-3 7-5 pour préserver ses chances de disputer le Masters de Singapour. Elle affrontera samedi la Serbe Ana Ivanovic (WTA 15), qui l'a battue lors de leurs deux précédents duels.

Une fois de plus, Timea Bacsinszky a démontré qu'elle était bien une joueuse capable de renverser les montagnes. Contre Sara Errani (WTA 20) qu'elle avait déjà battue cette année à Monterrey dans une demi-finale qui s'était jouée au jeu décisif du troisième set, la Lausannoise a eu l'immense mérite de toujours croire en son étoile. Et ceci malgré une première partie de match qui a tourné au cauchemar. Combien de joueuses auraient jeté l'éponge ?

Après une tournée nord-américaine qui a tourné au fiasco, Timea Bacsinszky revient ainsi au premier plan en Chine. A Pékin, elle a largement les moyens de cueillir le titre. Cette rage de vaincre qui l'anime peut lui permettre de rafler la mise et de s'ouvrir les portes du Masters pour consacrer une année qui aura été celle de tous les bonheurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS