Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dix civils ont été tués mardi dans l'est séparatiste pro-russe de l'Ukraine. Le bus qui les transportait a été touché par une attaque visant un barrage de l'armée ukrainienne, a confirmé à l'AFP le chef de la police locale pro-Kiev Viatcheslav Abroskine.

L'explosion a eu lieu près de la localité Bougas, située à 35 km au sud de Donetsk. L'attaque a fait dix morts, "six femmes et quatre hommes", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'armée ukrainienne Viatcheslav Seleznev. Treize civils ont été blessés, a-t-il ajouté.

"Un barrage de l'armée a été cyniquement visé vers 14h30 (13h30 en Suisse) par les rebelles tirant au lance-roquettes multiple Grad", selon un communiqué de l'armée ukrainienne. La route a été par la suite fermée par les autorités, a-t-il précisé.

Violences meurtrières

Ce bilan s'ajoute à celui d'un soldat et trois civils tués communiqué dans la matinée par l'armée et la mairie de Donetsk.

Après une relative accalmie depuis la trêve conclue le 9 décembre, l'est séparatiste prorusse de l'Ukraine a renoué avec les violences meurtrières à la fin de la semaine dernière. Les efforts pour relancer le processus de paix sont dans l'impasse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS